La Quête de la Sainte Ampoule

Rédigé par CoudCoud | Classé dans : www.mavie.fr, Écolobobologie

21
03 | 12

Il est de plus en plus difficile de trouver des ampoules à incandescence.
Il faut avouer que cette technologie, grande consommatrice d'électricité, est dépassée, à notre époque où la frugalité énergétique s'impose.

Néanmoins la solution de remplacement mise en avant dans les points de vente grand public, à savoir les lampes fluo-compactes, appelées communément "à économie d'énergie", ne me satisfait pas.

D'une part celles-ci mettent relativement longtemps à atteindre leur luminosité nominale lors du premier allumage de la journée (bien que ce problème ce soit réduit sur les modèles récents), ce qui rend leur utilisation désagréable dans les lieux à faible passage, comme les couloirs et les placards.
D'autre part leur impact environnemental est loin d'être nul, ces appareils étant remplis de vapeurs de mercure, substance très polluante nécessitant un recyclage spécial après avoir apporté l'ampoule morte dans un bac prévu a cet effet dans les grandes surfaces.  Il va sans dire que madame Michu ayant la flemme d'accomplir ce genre de geste (c'est hyper fatigant physiquement, et ils nous font chier tous ces écolos à nous dire ce qu'on doit faire), ladite ampoule a de grandes chances de finir au tout venant, ou dans la poubelle à verre (si tant-est que madame Michu trie le verre).
Je ne ferai que mentionner les polémiques sur les rayonnements électromagnétiques, les rayonnements UV de ces bébêtes. Idem pour le scintillement des modèles bon marchés, pouvant provoquer des mots de tête.

Donc je me suis mis en quête d'autre chose.

Bien cachées pendant quelques années parmi les étalages de certains magasins, existent des ampoules utilisant une autre technologie. Ces derniers temps, elles commencent à être de plus en plus mises en avant.
Ce sont les ampoules à LED.
Elles sont composées de plusieurs diodes électroluminescentes, dont le nombre conditionne en grande partie l'intensité lumineuse de l'ampoule.
Dans les premiers modèles que j'ai essayés, chaque diode diffusait une lumière bleutée et blafarde.
Maintenant ça c'est arrangé, on trouve des lampes dont la lumière est plus chaude, jaune, proche de celle d'une ampoule à filament.

Un peu de publicité : je viens d'acheter dans un magasin Brico Dépôt une ampoule de marque Toulum, a lumière jaune (3300°K) et ayant une luminosité équivalente à une ampoule classique de 35W (la luminosité en lumen n'est pas précisée, mais on est aux alentours de 500 à 600lm).
Un site pour savoir à quoi correspondent ces chiffres : ICI

Sur le modèle que j'ai acheté, les LEDs sont toutes pointées dans la même direction, et la lumière n'est pas dissipée par un verre dépoli, donc elle convient bien pour une lampe de bureau. Il y a d'autres modèles ressemblant plus à une ampoule classique, qui seraient mieux pour une lampe de plafond, mais ils n'en avaient plus en stock.

Cette ampoule est donnée pour 30000 heures de durée de vie, soit environ trois ans et demi en continu (donc normalement une durée de garantie équivalente).
Elles sont encore chères (aux alentours de 8€ pour la 500lm), mais c'était le prix des premières ampoules fluocompactes dans mes souvenirs.

L'avenir me dira si j'ai fait un bon investissement.

Ma quête de la Sainte Ampoule peut temporairement être mise en pause.
Mais peut-être qu'il y a mieux…

Mots clés : ampoules, économie, énergie, insatisfait

Ecrire un commentaire



Quelle est la cinquième lettre du mot jjdmpq ? :